samedi 14 novembre 2015

Porteurs d'âmes - Pierre BORDAGE

- Porteurs d'âmes - Pierre BORDAGE - (Le Livre de Poche)

Léonie, achetée au Liberia, alors qu’elle n’était qu’une enfant, séquestrée, prostituée, s’enfuit à vingt ans de son enfer pour se retrouver clandestine et sans papiers dans les rues de Paris.
Edmé, un inspecteur de la Crim’, déprimé par les violences, la misère et le cynisme qu’il côtoie chaque jour, découvre un étrange charnier dans la Marne.
Cyrian, fils de famille en mal de raisons de vivre, se prête à un voyage expérimental d’un genre nouveau, pour trouver le frisson de l’extrême : le transfert de l’âme dans un corps d’emprunt...
Leur point commun ? Tous trois sont porteurs d’âmes, comme tous les êtres humains. Mais parfois les âmes ne sont pas où elles devraient être …
Polar, roman d’amour et d’anticipation : Pierre Bordage joue ici de tous les genres avec un art consommé…





  Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas très fan de Pierre Bordage. Ma première découverte de l'auteur s'est soldé par une déception avec la lecture de Graines d'immortels ; pas le meilleur, beaucoup me l'ont dit, j'ai donc retenté...


  Pierre Bordage est un auteur français, vendéen qui plus est, président des Utopiales pendant 11 ans, il écrit principalement de la science-fiction et a souvent été récompensé.
  J'aime sa façon d'écrire, le souci n'est pas là, mais il y a quelque chose qui ne passe pas dans le fond.

   De base, je suis souvent déçue par mes lectures de science-fiction, ce n'est pas mon truc et le fait que la vision de l'avenir y est souvent pessimiste ne m'aide pas du tout.
  Ici, tout commençait très bien, j'ai vite été intriguée par les différents personnages mis en scène, j'avais envie d'en savoir plus sur ce qui les liait. Les réponses arrivent rapidement, et la construction du récit apporte une réflexion très intéressante sur l'être humain... mais très pessimiste (petite parenthèse : l'actualité n'aide d'ailleurs pas à voir quelque chose de positif chez l'être humain #JESUISPARIS).

  Malgré toutes les horreurs de notre monde, j'avoue que je persiste à garder confiance en l'être humain. Je pense que les 'monstres' restent une minorité et que la plupart d'entre nous a énormément de respect et de bienveillance envers son prochain.
  Mais voilà, ce livre montre quelque chose de très négatif et encore plus avec le sexe qui y a une valeur marchande et qui donne une bien piètre image des hommes.

  Pour que vous compreniez un peu mieux de quoi je parle voici un balayage rapide des personnages et de l'histoire : deux héros principaux, Léonie, tout jeune Libériane ramenée en France très tôt pour devenir une esclave sexuelle d'hommes assez riches et assez dérangés pour y prendre du plaisir ; et Cyrian, un jeune homme riche, raciste, qui entre dans une sororité et y découvre une machine aussi dangereuse qu'incroyable.
  Cette machine permet à l'âme de voyager dans le corps d'un autre et de revenir ensuite dans son corps d'emprunt. Cyrian y prend goût, Léonie devient son vaisseau car elle a besoin d'argent. Une rencontre inattendue qui va ouvrir les yeux du jeune homme.

"Souffrance, humiliation, exploitation, le lot quotidien de millions d'hommes, de femmes et d'enfants sur la Terre pendant que d'autres se vautraient dans un luxe tapageur en agitant, comme des crécelles, les droits de l'homme, les Lumières, la raison, la démocratie, une farce sinistre dont il était un des acteurs ou, au moins, le spectateur complaisant."

  Pas forcément une mauvaise lecture mais plus une sorte de lassitude face à une vision si pessimiste de notre espèce.
 

Conclusion :  Porteurs d'âmes de Pierre Bordage n'est pas un mauvais livre en soit, il porte un pitch intéressant, bien déroulé mais je suis déçue de la vision pessimiste qu'il donne de l'être humain. Je suppose que cela dépend du point de vue de chacun.




Et vous ? L'avez-vous lu ? Avez-vous envie de le lire ? 
L'heure est au partage (^-^)





6 commentaires:

  1. C'est assez amusant que tu ais terminé ce livre aujourd'hui. Car j'ai écrit un article hier qui parle de Pierre Bordage qui sera invité d'honneur le 28 novembre aux rencontres de l'imaginaire. Je ne connais pas cet auteur mais j'irai sûrement faire un tour pour mieux connaître son univers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton commentaire Exuline, je vais aller jeter un oeil à ton article (^-^)

      Supprimer
  2. J'ai lu quelques uns des livres de Bordage - les fables de l'humpur, chronique des ombres et le dernier homme.
    C'est vrai que les futurs qu'il présente ne sont pas très optimistes mais ça ne me dérange pas, j'aime bien au contraire. Je trouve les intrigues toujours très intéressantes ^^.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas encore lu de Bordage mais je comprends ton point de vue sur le côté pessimiste des livres de SF dans leur ensemble.

    RépondreSupprimer

Merci d'avoir pris le temps de lire et de commenter ma chronique.
Au plaisir de vous revoir par ici (^-^)